Les Expériences de Mort Imminente

Les Expériences de Mort Imminente, qu’est ce que c’est ?

Les Expériences de Mort Imminente (EMI), connues également sous le nom de Near Death Experience (NDE) pour son terme Anglo-Saxon,  Expériences aux Frontières de la Mort (EFM), Expérience de Mort Approchée (EMA) ou  Expérience de Mort-Retour (EMR) est une expérience qui peut être vécue par un individu durant un état temporaire de mort clinique (et que les médecins parviennent à le réanimer) ou dans un coma profond. Dans de rares cas, cela peut se manifester ponctuellement et sans raison apparente. On parle alors d’OBE (Out of Body Experience).

.

Expérience de mort imminente

.

Cette expérience se caractérise par des sensations visuelles et auditives, mais peuvent faire intervenir tous les autres sens. L’individu qui en fait l’expérience (autrement appelé « Expérienceur ») affirme que cette dernière semble beaucoup plus « réelle » qu’un simple rêve et même que la réalité elle-même !

Selon une étude, 4 à 5% de la population totale a vécu ou vivra une EMI au cours de sa vie, soit 1 personne sur 20. Dans le cas d’un coma ou d’une réanimation suite à un arrêt cardiaque par exemple, ce chiffre grimpe à 25%, soit 1 personne sur 4.

Il est à noter que la croyance ou non en une religion n’a aucune influence réelle sur les proportions d’Expérienceurs. Seul le vocabulaire et les interprétations peuvent légèrement différer. Ainsi, un Chrétien évoquera la présence d’anges alors qu’une personne athée parlera d’entités, de silhouettes lumineuses ou d’orbes.

Autre point, les différentes étapes de ces expériences ne sont pas toutes vécues en totalité, certains individus expérimentent certaines étapes mais pas d’autres, du moins, elles n’en n’ont pas toujours le souvenir.

.

Comment se déroule en général une Expérience de Mort Imminente ?

Voici les principales grandes étapes d’une Expérience de Mort Imminente :

.

La décorporation

Représentation d'une décorporation, (autrement appelée OBE pour Out of Body Experience), première étape du voyage
Représentation d’une décorporation, (autrement appelée OBE pour Out of Body Experience), première étape du voyage

.

La première étape d’une Expérience de Mort Imminente est la décorporation. Elle débute par l’abolition de toute sensation physique désagréable comme la douleur ou le froid.

Ensuite le sujet a la sensation de glisser en dehors de son corps physique (le périsprit se désolidarise alors du corps), généralement la sortie se fait au niveau de la tête. Une fois la sortie terminée vient la sensation de flotter au dessus de son corps jusqu’à atteindre un point privilégié de la pièce afin d’observer la scène.

L’individu éprouve alors une sensation de bien-être total, de paix et de détachement par rapport à la vie qui est derrière lui. Il regarde son corps physique avec une certaine objectivité et prend conscience de l’inutilité de ce dernier pour l’avenir. Bien souvent, il compare ce corps à une simple enveloppe, un gant ou un vêtement que l’on abandonne lorsqu’il devient usé, inutile et obsolète.

Il commence alors à prendre conscience de ses nouvelles facultés. En effet, dans sa nouvelle condition la matière et les sens physiques de son corps ne sont plus des obstacles. Il prend conscience de la possibilité de « voir » dans toutes les directions à la fois, voir à travers les objets, en discerner toutes les parties, mais aussi observer une palette de couleurs bien supérieure à celle offerte aux yeux humains. Il en est de même pour tous les autres sens du corps physique. D’ailleurs, d’autres sens apparaissent, mais ils sont impossibles à décrire car notre corps physique n’est pas capable de les appréhender. En effet, par analogie, il serait difficile d’expliquer à un aveugle de naissance ce qu’est le sens de la vue par exemple.

Une fois cette « prise de conscience » effectuée, le sujet constate qu’il a la possibilité de traverser le plafond, les murs ou toute autre matière, le monde matériel n’a plus aucune barrière. Il peut également, lorsqu’il le souhaite, se déplacer instantanément à n’importe quel endroit de son choix, instantanément juste en pensant à ce lieu.

Enfin, assez souvent le sujet vivant une expérience de mort imminente souhaite communiquer avec ses proches afin de les rassurer sur son état. Il éprouve généralement à ce moment une grande frustration car il ne peut plus interagir avec la matière et donc avec ses proches. Ses chuchotements à l’oreille de sa famille par exemple ne peuvent plus être entendus de ceux-ci. Après cette prise de conscience, l’individu se résigne, il comprend que cela n’a pas de réelle importance en soi, que le mystère de la vie après la vie doit être entretenu. Au final, le temps n’a plus de réelle importance, les être aimés restés en vie sauront très vite ce qu’il advient de nous après notre décès. Effectivement, que représentent quelques dizaines d’années à l’échelle de l’éternité…

.

Entrée dans un tunnel

Représentation de l'aspiration dans le tunnel de l'au-delà
Représentation de l’aspiration dans le tunnel de l’au-delà

.

Après ces quelques instants de flottement, l’individu doit passer à la « prochaine étape ». Les différents objets présents dans la pièce dans laquelle il se trouve ainsi que la pièce elle même se déforment et deviennent sombres. Le lieu dans lequel il se trouve disparaît et l’expérienceur se retrouve dans le noir complet.

Une faible lueur blanche apparaît alors au loin, comparable à une étoile que l’on pourrait voir dans le ciel. Il se sent alors irrésistiblement attiré vers cette lueur qui semble se rapprocher. Il est impossible pour le sujet de savoir si c’est lui qui se déplace ou si c’est cette lumière qui vient à lui.

.

Représentation du tunnel menant vers l'au-delà
Représentation du tunnel menant vers l’au-delà

.

Durant cette étape, la lumière blanche au bout du tunnel semble se rapprocher, de nombreux sujets rapportent qu’elle s’accompagne d’une musique douce et apaisante. Elle semble varier d’un individu à un autre, allant de sonorités de simples cloches à de nombreuses mélodies complexes et très plaisantes.

Ensuite la lumière devient omniprésente, l’immersion dans cette dernière est totale. Il s’agit d’une lumière extrêmement forte, sans aucune comparaison avec ce que l’on pourrait trouver dans notre monde. Cependant, elle n’est absolument pas éblouissante, elle est aussi apaisante que la musique. Après cela, des entités se présentent toujours de façon douce et progressive et accueillent le sujet.

.

Rencontre avec des proches disparus

La lumière omniprésente laisse peu à peu place à un décor variable selon les individus. Il peut s’agir d’un lieu connu et apprécié de l’expérienceur comme le lieu qu’il affectionne, une plage, une prairie verdoyante, l’espace intersidéral ou encore un décor totalement inconnu, sorti tout droit de l’imaginaire. Cependant, il s’agit d’un décor soigneusement choisi par les entités qui accueillent le sujet afin qu’il s’y sente bien, apaisé, rassuré. Il est souvent rapporté de cette expérience une sensation de plénitude, d’amour absolu, l’impression d’être (enfin) rentré chez soi.

Les entités se présentant sont généralement des proches disparus. Elles sont entourées d’un halo lumineux et prennent l’apparence physique humaine telles que le sujet lui même les a connu afin qu’il puisse les reconnaître.

Les échanges se font par la pensée et de façon instantanée. Le sujet ressent alors un amour absolu et inconditionnel, sans aucun jugement sur la vie passée, même si le sujet aurait commis quelques péchés. En fait, dans la grande majorité des cas, elles proposent au sujet une rétrospective sur sa vie passée.

Il a alors la possibilité de revivre des moments clés de son existence actuelle, de façon omnisciente, c’est à dire également depuis le point de vue des personnes avec qui il a interagi. Il a donc à ce moment là la possibilité de ressentir tout le bonheur et les souffrances qu’il a pu infliger aux autres.

Ce moment est jugé comme très important dans une expérience de mort imminente car il permet de faire prendre conscience au sujet des valeurs de la vie et modifier durablement ses priorités existentielles. A aucun moment les entités autour de lui ne le jugent. C’est le sujet lui-même qui est amené à juger de son comportement.

Enfin, après cette rétrospective, les entités tentent de faire prendre conscience au sujet que le moment n’est pas encore venu pour lui de rester sur ce plan, il doit retourner dans son corps pour y terminer sa mission de vie, il y a encore tant de chose à vivre.

.

Retour brutal dans le corps physique

Le moment du retour est dans la majorité des cas vécu comme désagréable, froid et parfois douloureux. Le procédé de retour est exactement le même, mais dans l’autre sens. La lumière semble s’apaiser puis s’éloigner, mais de façon plus rapide. Le sujet se rapproche alors de son corps puis y re-rentre par la tête, un peu comme l’on enfilerait une paire de chaussettes ou des gants.

Il s’en suit son réveil avec un souvenir de ce qu’il vient de se passer de plus en plus flou, mais toujours présent.

.

Quelles sont les conséquences d’une expérience de mort imminente ?

Dans un premier temps, le sujet ainsi ramené à la vie garde simplement le silence. Il reste interrogatif sur la véracité de ce qu’il vient de se passer. Parfois, il se passe un grand nombre d’années avant qu’il ne décide à communiquer cette expérience. Une deuxième raison à son silence est la peur de ne pas être compris, pris au sérieux, voire que son entourage le considère comme aliéné.

Intérieurement, l’expérienceur est profondément bouleversé. Presque tous indiquent qu’ils ont trouvé une « paix intérieure », un sens à leur vie, elle a gagné en profondeur. Ils recentrent leurs priorité sur les conséquences de leurs actes sur autrui.

Ils se concentrent maintenant sur la philosophie, leur être tout entier a gagné en maturité, en réflexion. Ils prennent conscience de l’unicité et l’importance de tous les êtres vivants. Tous ces êtres ne font qu’un. L’accent est porté sur l’amour et la bienveillance envers son prochain.

Cependant, dans de rares cas, des sujets peuvent être totalement traumatisés par cette expérience. En effet, il peut arriver qu’une expérience de mort imminente soit négative. Elle est appelée NHE (Near Hell Experience).

En réalité, malgré l’apparence négative de ce genre d’expérience d’EMI, cette dernière est reconnue à posteriori comme finalement assez positive car le message passé par les entités est une sorte de mise en garde ferme. Elle pousse le sujet à réfléchir sur ses actions et l’oblige à percevoir la vie d’une autre façon. Par exemple, si une personne est dépressive et n’a plus goût à la vie, cela peut l’amener à reconsidérer sa vision du monde. Tout cela aura eu en définitive des répercutions positives.

.

Les explications scientifiques

Représentation de l'activité cérébrale
Représentation de l’activité cérébrale

.

De nombreuses études scientifiques se sont penchées sur ce phénomène et ont tenté d’y donner une explication rationnelle.

Au moment de mourir ou lorsque l’on tombe dans le coma suite à un accident ou un arrêt cardiaque par exemple, notre corps entier se met en alerte.

Le système Hypotalamo-Hypophysaire délivre dans le corps une grande quantité d’endorphines afin de faire face aux éventuelles douleurs. Cette hormone est par exemple produite dans une quantité moindre lorsque l’on tombe et que l’on se casse un membre. C’est la raison pour laquelle nous n’avons pas très mal sur le moment, mais bien plus au bout de quelques minutes, lorsque l’effet de l’hormone sur notre corps cesse. Cette hormone est responsable également du plaisir que l’on éprouve lorsque nous faisons du sport ou en ayant un orgasme par exemple.

Le cerveau (le système nerveux central pour être plus précis) délivre également une grande quantité d’adrénaline afin de faciliter la circulation sanguine et ainsi alimenter le cerveau en dioxygène. Cette hormone provoque l’accélération du rythme cardiaque et permet de faire face à un danger. Par exemple, cette hormone est produite lorsque quelqu’un vous effraie. Le cœur se met à battre très rapidement, les muscles étant beaucoup mieux alimentés en dioxygène, deviennent beaucoup plus forts et rapides temporairement afin de pouvoir fuir efficacement (c’est la raison pour laquelle les différentes parties du corps se mettent à trembler). l’adrénaline stimule également très fortement le cortex visuel, auditif et mémoriel. En effet, lors de l’apparition d’un danger, il faut être capable de prendre une décision plus rapidement, mais aussi être capable d’être sensible (de façon auditive) à l’entourage. Le champs de vision est fortement rétréci afin de pouvoir anticiper et éviter les obstacles qui sont droit devant lors de la fuite.

C’est donc la présence de ces deux hormones en grande quantité qui expliquerait le vécu de l’expérience de mort imminente. Il s’agirait d’hallucinations auditives, visuelles et mémorielles couplées avec un profond sentiment de plaisir et de bien être.

Cependant, toute la communauté scientifique n’est pas forcément de cet avis.

Nous pouvons par exemple citer les recherches du Docteur Sam Parnia à travers l’étude AWARE effectuée sur près de 2000 patients, mais également le Docteur Raymond Moody, également auteur du livre « la vie après la vie », parut en 1975.

Une autre figure importante dans la recherche scientifique sur les expériences de mort imminente est le Docteur Jean-Jacques Charbonier, chirurgien anesthésiste et réanimateur à Toulouse. Il étudie depuis de nombreuses années les phénomènes des EMI/NDE, sa position professionnelle facilitant le recueil de nombreux témoignages. Il est également conférencier, participe à de nombreux colloques et est l’auteur d’une dizaine de livres sur le sujet.

Toutes ces recherches tendent à montrer et prouver que la conscience survit à la mort cérébrale et que le cerveau n’est en fait pas le producteur de la conscience, mais le réceptacle.

En effet, de nombreuses incohérences subsistent quant au fait que l’expérience de mort imminente ne soit que pure succession d’hallucinations. Lors de ces expériences, l’activité cérébrale a pu être mesurée à de nombreuses reprises et s’est avérée être presque nulle. Dans ce cas comment expliquer une telle activité de nos sens? Pour faire une analogie, c’est comme si l’on essayait d’expliquer qu’une voiture pouvait avoir des performances améliorées si elle était en panne et que son moteur cessait de fonctionner. Cela n’a pas réellement de sens.

De plus, certains témoignages restent troublants et se sont avérés justes après vérification. Par exemple, un patient ayant vécu une EMI a pu raconter à son réveil les moindres détails de ce qu’il s’est passé lorsqu’il était inconscient. Il a pu indiquer au chirurgien que sous la table d’opération se situait une plaque verte et a pu dire ce qu’il était écrit dessus. Il s’agit la donc bien d’une preuve que l’expérience n’est pas une hallucination. Un autre patient a pu décrire tous les ustensiles utilisés lors de son opération, allant même jusqu’à en donner leur marque.

.

Voici une série de vidéos intéressantes et complémentaires au sujet des EMI:

.

Interview du Docteur Jean-Jacques Charbonier

.

..

Conférence donnée par le Docteur Charbonier:

.

.

Et pour terminer un documentaire très intéressant sur l’expérience de mort imminente « Faux départ »:

.

.

separateur1

Une réflexion au sujet de « Les Expériences de Mort Imminente »

  1. Décorporation ou extériorisation semble être un phénomène humain souvent rapporté lors des expériences de mort imminente.
    Tunnel, un autre phénomène souvent rapporté.
    Personnellement, lors d’une opération avec arrêt du coeur et circulation extracorporelle, j’ai vécu la chose comme une déconnexion. D’où, aujourd’hui, je parle plutôt de déconnexion avec ou sans sensation de sortir du corps. Je déconnecte d’ailleurs depuis l’âge de 10 ans. J’en ai 65.
    La reconnexion au corps s’est faite après 18 jours de coma instantanément lorsque mon corps s’est réveillé. Durant la nuit précédant mon réveil, j’ai parlé avec le mort de la chambre voisine et j’ai donné son nom à ma fille pour vérifier si c’était exact. C’était exact et donc je pouvais me fier aux souvenirs de mes 18 jours dans le coma.
    Lorsque j’ai vu les bonnets verts des chirurgiens qui travaillaient sur mon corps, je me suis très vite désintéressé de la situation. Je me suis alors retrouvé dans des galeries.
    Enfin, en quelques bonds instantanés, je me suis retrouvé dans ce qui devait être un centre de recherche.
    C’est un endroit de l’univers physique qui est réel mais inconnu des Terriens, heureusement.
    Comment puis-je savoir que j’étais toujours dans l’univers physique ?
    Les gens à l’hôpital étaient opaques et les gens que je rencontrais dans ce centre l’étaient aussi.
    Les morts que j’ai vus étaient plutôt translucides avec des portions blanches ou grises légèrement bleutées.
    Les personnes rencontrées dans ce centre ont l’aptitude à voir les morts et à communiquer avec eux par télépathie. Elles ont aussi l’aptitude à envoyer une image lumineuse d’elles-mêmes. Ces images sont également translucides et expliquent les apparitions sur terre.
    Ces personnes, en fait, s’occupent de l’humanité et il ne faut pas s’étonner d’entendre des histoires concernant des OVNIs et la désactivation d’ogives nucléaires. La chose a été rapportée par des militaires US pensionnés.
    Je partage donc avec ceux qui se sont retrouvés dans un tunnel les images lumineuses et translucides qu’ils ont pu voir. Ce sont des guides qui viennent nous parler.
    Nos histoires d’EMIs sont des fables pour des êtres purement matérialistes. J’ai bien une idée de ce que pourrait être ce tunnel, mais je n’en parle qu’avec prudence.
    Il y a aujourd’hui des scientifiques qui essaient de prouver qu’une EMI est juste un phénomène organique ou que l’extériorisation est dû à une anomalie du cerveau. Pourtant, ils enseignent à leurs élèves du paramédical ou médical que c’est la fonction qui fait l’organe. On voit bien là qu’ils se contredisent. Ces scientifiques sont d’autant plus dangereux qu’ils n’ont pas eu eux-mêmes une EMI ou une extériorisation. Ce serait la moindre des choses s’ils étaient honnêtes.
    Les matérialistes ont beaucoup de mal à admettre l’idée que des êtres extraordinaires veillent sur nous et encore plus de mal à admettre que ces êtres ont des aptitudes supérieures à l’homme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *