La multiplicité des mondes

separateur1

La multiplicité des mondes

Depuis la nuit des temps, l’être humain n’a eu de cesse de regarder vers le ciel afin de contempler les étoiles et l’étendue de l’univers. Il m’arrive moi-même très souvent lors d’une belle nuit d’été étoilée de me poser dans un transat et d’observer longuement les étoiles en tentant d’imaginer toute cette grandeur. Tout cela donne le vertige et il est alors difficile d’admettre que notre toute petite planète est au centre de l’univers et qu’elle est la seule habitée. La multiplicité des mondes habitables paraît alors un fait évident.

.

Image de la planète Pandora, planète du film Avatar de James Cameron
Image de la planète Pandora, planète du film Avatar de James Cameron

.

Qu’en dit la doctrine spirite ?

La doctrine spirite est assez claire et précise à ce sujet. Elle vient conforter toutes les théories actuelles concernant la pluralité des mondes habités. Notons que cette doctrine date des années 1850 !!!

Allan Kardec qui s’intéressait à ce sujet a posé de nombreuses questions aux entités que l’on peut retrouver dans « Le livre des esprits ».

.

55. Tous les globes qui circulent dans l’espace sont-ils habités ?

« Oui, et l’homme de la terre est loin d’être, comme il le croit, le premier en intelligence, en bonté et en perfection. Il y a pourtant des hommes qui se croient bien forts, qui s’imaginent que ce petit globe a seul le privilège d’avoir des êtres raisonnables. Orgueil et vanité ! Ils croient que Dieu a créé l’univers pour eux seuls. »

L’idée de pluralité des mondes habités est donc clairement énoncée ici. Les entités expliquent qu’il est stupide de la part de l’Humanité de penser qu’elle est la seule espèce intelligente dans l’univers.

.

57. La constitution physique des mondes n’étant pas la même pour tous, s’ensuit-il pour les êtres qui les habitent une organisation différente ?
« Sans doute, comme chez vous les poissons sont faits pour vivre dans l’eau et les oiseaux dans l’air. »

58. Les mondes qui sont le plus éloignés du soleil sont-ils privés de lumière et de chaleur, puisque le soleil ne se montre à eux que sous l’apparence d’une étoile ?
« Croyez-vous donc qu’il n’y ait pas d’autres sources de lumière et de chaleur que le soleil ; et comptez-vous pour rien l’électricité qui, dans certains mondes, joue un rôle qui vous est inconnu, et bien autrement important que sur la terre ? D’ailleurs, il n’est pas dit que tous les êtres soient de la même matière que vous, et avec des organes conformés comme les vôtres. »

181. Les êtres qui habitent les différents mondes ont-ils des corps semblables aux nôtres ?
« Sans doute ils ont des corps, parce qu’il faut bien que l’Esprit soit revêtu de matière pour agir sur la matière ; mais cette enveloppe est plus ou moins matérielle selon le degré de pureté où sont arrivés les Esprits, et c’est ce qui fait la différence des mondes que nous devons parcourir ; car il y a plusieurs demeures chez notre Père et pour lors plusieurs degrés. Les uns le savent et en ont conscience sur cette terre, et d’autres ne sont nullement de même. »

Dans ces trois questions, les entités nous indiquent que la vie intelligente ou non s’adapte à l’environnement auquel elle est confrontée. On peut facilement comprendre de cela qu’elle peut revêtir de très nombreuses apparences que nous ne soupçonnons pas. Il est donc très peu probable que nous trouvions un jour une vie extra-terrestre d’apparence humanoïde. Cette vie pourrait donc également se trouver hors de notre « zone habitable galactique » (ni trop près de son soleil, ni trop loin), ce qui élargit énormément le champs des possibilités.

.

Représentation de ce à quoi pourrait ressembler un être d'un autre monde
Représentation de ce à quoi pourrait ressembler un être d’un autre monde

.

.

172. Nos différentes existences corporelles s’accomplissent-elles toutes sur la terre ?
« Non, pas toutes, mais dans les différents mondes : celle d’ici-bas n’est ni la première ni la dernière, et c’est une des plus matérielles et des plus éloignées de la perfection. »

173. L’âme, à chaque nouvelle existence corporelle, passe-t-elle d’un monde à l’autre, ou bien peut-elle en accomplir plusieurs sur le même globe ?
« Elle peut revivre plusieurs fois sur le même globe, si elle n’est pas assez avancée pour passer dans un monde supérieur. »
– Ainsi nous pouvons reparaître plusieurs fois sur la terre ?
« Certainement. »
– Pouvons-nous y revenir après avoir vécu dans d’autres mondes ?
« Assurément ; vous avez déjà pu vivre ailleurs et sur la terre. »

186. Y a-t-il des mondes où l’Esprit, cessant d’habiter un corps matériel, n’a plus pour enveloppe que le périsprit ?
« Oui, et cette enveloppe même devient tellement éthérée, que pour vous c’est comme si elle n’existait pas ; c’est alors l’état des purs Esprits. »

Chaque âme n’est donc pas cloisonnée à exister uniquement sur Terre. La réponse aux questions précédentes nous donne plusieurs informations importantes. D’une part la Terre est catégorisée dans une sorte de hiérarchie dans laquelle elle est située au bas de l’échelle, ce qui est somme toute assez rassurant, vue la souffrance quotidienne qu’endure l’Humanité. D’autre part, au fil de l’évolution de l’âme à travers les incarnations dans les différents mondes, cette dernière devient de moins en moins matérielle.

.

184. L’Esprit a-t-il le choix du nouveau monde qu’il doit habiter ?
« Pas toujours, mais il peut le demander, et il peut l’obtenir s’il le mérite ; car les mondes ne sont accessibles aux Esprits que selon le degré de leur élévation. »

Dans cette dernière question, on comprend que l’esprit ne peut accéder comme il veut à tous les mondes possibles. Les esprits s’incarnent sur les mondes en fonction de l’état d’avancement de leur évolution, ce qui semble au final assez naturel. L’humanité fait d’ailleurs cela naturellement comme par exemple les classes d’école. Les élèves sont regroupés généralement par âge, mais aussi selon leur niveau (certains redoublent, d’autres sautent des classes).

.

Autre représentation de ce à quoi pourrait ressembler un être d’un autre monde
Autre représentation de ce à quoi pourrait ressembler un être d’un autre monde

.

Et la science dans tout cela ?

Avec l’avancée croissante des technologies et de la science, il serait aujourd’hui mathématiquement insensé (complètement aberrant en fait) de réfuter la théorie selon laquelle aucune forme de vie n’existe dans notre univers. Les chiffres astronomiquement élevés viennent conforter cette idée, mais aussi tout ce qui a été avancé par la doctrine spirite il y a maintenant près de 170 ans (!).

Il a été dénombré pas moins de 100 Milliards d’étoiles (des soleils) juste dans notre propre galaxie (appelée communément la voie lactée).

Chaque étoile comporte un système de planètes variable gravitant autour. L’estimation qui a été faite du nombre de planètes potentiellement habitables par un être humain est de quelques dizaines de milliards ! Pour faire l’analogie, il y aurait 100 fois plus de planètes présentes dans l’univers que de grains de sable sur terre. Difficile donc d’imaginer que nous sommes la seule planète habitée.

Récemment, le télescope Hubble a photographié près de 3000 galaxies uniquement sur une sur surface couvrant 1/30.000.000 de la surface du ciel.

Par comparaison, cela représente la surface d’un bouton de manchette observé à une distance de 25m.

La terre n’est donc qu’un grain de sable à l’échelle de l’univers…

Voici une petite vidéo que je vous conseille vivement de visionner en plein écran et en haute résolution, si possible avec le son pour une plus grande immersion. Elle dé-zoom sur la terre jusqu’aux limites de l’univers afin d’en appréhender sa vertigineuse étendue.

.

.

Concernant les éventuels mondes habités, le télescope kepler a récemment fait la découverte de centaines de planètes (7500 pour être un peu plus exact).

Difficile donc de croire que la terre est le seul globe permettant le développement de la vie.

Pour couronner le tout, la science a effectué un pas extraordinaire dans l’observation du ciel le 11 février 2016 avec la découverte de la preuve de l’existence des ondes gravitationnelles. Pour synthétiser, cette théorie – avancée par le génie Albert Einstein en 1915 mais non vérifiée jusque-là – avance l’existence de distorsions de l’espace-temps lorsqu’un corps est en mouvement. les méthodes principales pour découvrir des astres ou autres corps dans l’espace étaient l’émission de lumière ou lors d’une variation de l’orbite d’autres corps comme dans l’animation suivante:

.

Détection d'un corps non lumineux grâce à la variation de mouvement d'un autre corps
Détection d’un corps non lumineux grâce à la variation de mouvement d’un autre corps

.

La découverte des ondes gravitationnelles va permettre une très grande avancée dans l’étude de notre ciel. Deux interféromètres LIGO et VIRGO placés sur notre planète permettent de capter les infimes variations de notre espace-temps et pouvoir déterminer la position de corps en mouvement que ne permettaient pas les télescopes.

.

Qu’en est-il donc de la vie extraterrestre ?

Depuis près d’un siècle, le sujet des extra-terrestres et des Ovnis fait l’objet de nombreux débats, observations et théories. Une multitude de films sur ces derniers existent, comportant des scénari les plus drôles comme «Explorers», «La soupe aux choux» ou «Men in black» aux plus pessimistes comme «Independence Day», «Predator» ou «Alien».

Certaines théories accusent les différents gouvernements (et notamment le gouvernement Américain) de posséder des informations à propos de la vie extra-terrestre et de nous les dissimuler. L’exemple le plus connu est l’affaire de Roswell aux Etats-Unis qui fait encore à ce jour parler d’elle. Un OVNI se serait crashé dans cette petite ville du Nouveau Mexique. L’objet et ses corps sans vie auraient été emmenés par le gouvernement puis cachés dans la Zone 51, une base militaire secrète du Nevada.

A ce jour, ce mystère n’est toujours pas résolu…

En revanche, de nombreuses autres affaires ont été résolues et ont malheureusement démontré que l’être humain peut être doué de la plus grande faculté à mentir et manipuler.

A ce propos, je ne peux que vous conseiller de visionner «l’Exoconférence», une pièce de théâtre d’Alexandre Astier (oui oui, il s’agit bien du réalisateur, auteur et acteur de Kamelott :-)). Dans son spectacle, il incarne entre autre des scientifiques de différentes époques et y apporte ses conclusions sur l’existence d’extra-terrestres avec beaucoup d’humour. Il y démonte certaines théories par l’absurdité.

.

Le paradoxe de Fermi

Devant la véracité de ses propos, on pourrait alors se demander pourquoi la preuve manifeste de l’existence d’extra-terrestres et d’OVNI n’a pas été observée et démontrée. Il existe un paradoxe appelé «paradoxe de Fermi».

En effet, l’univers tel que nous le connaissons (ou du moins, le peu que l’on en connait) a été créé il y a environ 13 milliards d’années. L’instant de sa création est appelé le «big bang». L’univers tout entier tenait dans un espace beaucoup plus petit qu’un atome. Essayez d’imaginer sa densité…

Il s’en est suivi une gigantesque explosion suivie d’une expansion de 13 milliards d’années jusqu’à ce jour. D’ailleurs, elle est toujours en expansion.

Si l’on essaye de se représenter tout ce temps sur un calendrier cosmique et que le big bang se trouvait au premier janvier à 0h00 et 00 secondes, la vie de l’Homme sur terre serait apparue le 31 décembre à 23h59 et 59 secondes.

Sur cette même échelle, il faudrait environ une journée à une civilisation pour coloniser toute une galaxie. Sachant que l’être humain est apparu sur terre relativement tardivement sur ce calendrier, pourquoi les extra-terrestres ne sont-ils pas déjà venus à notre rencontre ?!

.

Image du film "Interstellar" où le personnage de Joseph Cooper (interprété par Matthew McConaughey) part à la recherche d'une nouvelle planète habitable, la terre étant à court de ressources.
Image du film « Interstellar » où le personnage de Joseph Cooper (interprété par Matthew McConaughey) part à la recherche d’une nouvelle planète habitable, la terre étant à court de ressources et l’Humanité sur le point de s’éteindre.

.

Il existe de très nombreuses théories permettant de répondre à ce paradoxe. Elles sont regroupées en 3 principales catégories.

.

Ils n’existent pas ou plus

La terre et son environnement sont peut-être rares voire uniques dans l’univers. De nombreux facteurs de configuration ont permis à la Terre de pouvoir abriter la vie. Par exemple, il est très rare de pouvoir trouver une planète tellurique comprenant autant de métal. De plus, la terre est protégée par Jupiter, une planète géante gazeuse qui permet de servir de bouclier à notre planète face à bon nombre de géocroiseurs (astéroïdes par exemple). De nombreux autres facteurs entrent en ligne de compte comme la présence de la lune, l’obliquité de la rotation de la Terre ou sa distance par rapport au soleil.

La vie ailleurs ou même sur terre a peut-être déjà existé il y a bien longtemps et l’espèce qui y habitait a disparue. Était-elle en insuffisance de ressources ? S’est-elle éteinte naturellement ? Peut-être s’est elle éteinte à cause de sa stupidité (je fais bien entendu allusion à l’espèce Humaine et les éventuels accidents liés à l’avancée technologique comme les armes de destruction massive ou les accidents nucléaires par exemple).

.

Ils existent mais ils ne veulent/peuvent pas communiquer

Il existe peut-être de nombreuses civilisations réparties aux quatre coins de l’univers. Les distances qui nous séparent peuvent être des freins à notre rencontre. C’est actuellement le cas pour notre civilisation, l’évolution de nos technologies ne nous permet pas encore les voyages interstellaires. Peut-être sommes-nous encore loin d’avoir découvert les fondements essentiels du fonctionnement de l’univers. Par exemple, nous n’avons pas encore pu confirmer l’existence des trous de ver, ces fameuses distorsions spatio-temporelles évoquées par Albert Einstein et permettant de relier deux points très éloignés de l’univers. La recherche avance dans ce sens, des mini trous de ver magnétiques ont pu être réalisés en laboratoire. On peut espérer que d’ici quelques années, nous aurons percé tous ses mystères.

.

Représentation d'un trou de ver dans le film "Interstellar" de Christopher Nolan. Cette distorsion spatio-temporelle permettrait d'accéder instantanément à un autre point de l'univers. Evoqué par Albert Einstein en personne, son existence n'a pas encore été démontrée par la science
Représentation d’un trou de ver dans le film « Interstellar » de Christopher Nolan. Cette distorsion spatio-temporelle permettrait d’accéder instantanément à un autre point de l’univers. Évoqué par Albert Einstein en personne, son existence n’a pas encore été démontrée par la science

.

Une autre explication au fait que la vie extra-terrestre ne puisse communiquer avec nous est notre différence dans l’avancée technologique. Peut-être nous envoient-ils des signaux depuis bien longtemps, mais nous ne savons pas les déchiffrer car nous avons développé des modes de communication totalement différents d’eux. Nous ne regardons également peut-être pas là où il faut. Le champs des possibles est très large (toutes les fréquences radio, infra sons, infrarouges, rayons gamma…).

Peut-être ne souhaitent-ils tout simplement pas communiquer avec nous par peur ou désintérêt. L’Humanité est en effet une civilisation barbare, belliqueuse, et surtout éventuellement dangereuse. Elle n’est peut-être tout simplement pas intéressante. Imaginez-vous communiquer et échanger de bons procédés avec des Hommes dont l’évolution technologique est proche de la préhistoire? Cela serait sans doute sans intérêt pour nous.

Autre hypothèse, la vie extra-terrestre n’a peut-être pas le droit de communiquer avec nous, soit parce qu’ils attendent que nous ayons une maturité suffisante (j’entends par là que nous soyons plus pacifiques ou plus éveillés spirituellement), soit parce qu’il existe certaines règles entre civilisations avancées dont nous ignorons encore l’existence comme l’interdiction d’influer sur le développement d’une civilisation. Interdiction qui n’est pas respectée à 100% par toutes les civilisations extra-terrestres, ce qui expliquerait le passage d’OVNIS dans notre ciel de temps en temps.

.

Ils sont parmi nous

Une autre hypothèse, assez peu probable mais tout de même possible est que les extra-terrestres sont déjà parmi nous. Ils nous visitent et nous observent chaque jour depuis le ciel, soit directement sur terre en se rendant invisibles à nos yeux en se cachant ou en prenant notre apparence.

.

image du film "Men In Black" où l'agent Jay contrôle les flux de visiteurs extra-terrestres sur terre en toute discrétion
image du film « Men In Black » où l’agent Jay contrôle les flux de visiteurs extra-terrestres sur terre en toute discrétion

.

Ces civilisation nous côtoieraient en toute discrétion pour plusieurs raisons comme nous surveiller et nous éviter certaines catastrophes causant notre propre extinction. Elle agit peut-être également comme un être Humain qui observerait par curiosité des animaux dans une réserve naturelle, en évitant au maximum de nous perturber.

.

Et si tout simplement nous étions nous mêmes d’origine extra-terrestre ?

L’hypothèse parait saugrenue, pourtant la science n’exclue pas le fait que l’Humanité soi d’origine extra-terrestre. En effet, bon nombre de comètes sont composées d’eau à l’état solide (de la glace en fait :-)). Il est donc possible que ce soient toutes ces comètes qui aient apporté l’eau présente sur terre, et certaines auraient pu contenir des bactéries. La sonde Rosetta permet en tout cas d’avancer cette hypothèse.

Peut-être avons nous été envoyés par une autre civilisation afin de coloniser la terre…

.

separateur1

 

3 réflexions au sujet de « La multiplicité des mondes »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *